Ulis 2 (Unibail), l'art de cultiver la publicité mensongère

Publié le par uni-contre-uni.over-blog.fr

 

pinocchio

                                    LE MENSONGE EST UN VILAIN DEFAUT...

 

 

Chers Commerçants, Chers Amis,

 

Voici comme convenu un nouvel article.

 

Définition de la publicité mensongère :

 " La publicité mensongère (ou trompeuse) consiste pour un commerçant ou un industriel à diffuser des informations inexactes ou propres à tromper le public sur les produits ou les services qu’il met en vente, sur les engagements qu’il prend à l’égard de la clientèle, sur les aptitudes et les qualités qu’il possède ".

 

L'article L.121-1 du code de la consommation définit ainsi la publicité mensongère :

 

" Est interdite toute publicité comportant, sous quelque forme que ce soit, des allégations, indications ou présentations fausses ou de nature à induire en erreur, lorsque celles-ci portent sur un ou plusieurs des éléments ci-après : existence, nature, composition, qualités substantielles, teneur en principes utiles, espèce, origine, quantité, mode et date de fabrication, propriétés, prix et conditions de vente de biens ou de services qui font l'objet de la publicité, conditions de leur utilisation, résultats qui peuvent être attendus de leur utilisation, motifs ou procédés de la vente ou de la prestation de services, portée des engagements pris par l'annonceur, identité, qualités ou aptitudes du fabricant, des revendeurs, des promoteurs ou des prestataires ".

 

La publicité est qualifiée de " mensongère " lorsqu’elle contient des éléments faux, que ce soit dans sa présentation, ses indications ou ses allégations.

 

La publicité est " trompeuse " quand elle est de nature à induire en erreur le consommateur " moyen " : présentation ambiguë, utilisation de termes trompeurs, omission d’une indication, inscription illisible.

 

Etant donné l’impact de la publicité sur un très large public, les tribunaux voient de véritables manœuvres frauduleuses dans la publicité mensongère.

 

Le délit d’escroquerie n’est toutefois retenu que si ces deux critères sont réunis : le caractère outrancier de la publicité et l’organisation d’une mise en scène.

 

Au Centre Commercial Régional Ulis 2, on se moque des commerçants, de la clientèle, mais plus grave encore, de la loi !!!

 

Le célèbre adage « nul n’est censé ignorer la loi » ne signifie pas que tout citoyen est censé connaître l’ensemble des textes législatifs et réglementaires (décrets, circulaires…) existant dans l’ordre juridique français, ça serait mission impossible.

 

Néanmoins ce principe existe et il est nécessaire au fonctionnement de l’ordre juridique.

 

En effet s'il n’existait pas, il suffirait à toute personne poursuivie sur le fondement d’une loi, d’invoquer (et même de prouver) son ignorance du texte en cause pour échapper à toute sanction.

 

Quoi qu’il en soit et pour ce qui nous intéresse aujourd’hui, de très grands professionnels comme Unibail, leader européen de la propriété commerciale, ne pourront se soustraire à leurs responsabilités.

 

Avec le problème que je soulève aujourd’hui, ils ont, permettez moi l’expression, « les pieds dans le béton… »

 

Figurez vous que depuis maintenant 4 ans, un des restaurants du Centre Commercial est fermé ! Et oui, 4 ans !!!

 

Par conséquent, on n’y trouve rien si ce n’est qu’une palissade sur laquelle repose en format très lisible, la mention : « Prochainement une nouvelle enseigne dans votre Centre Commercial ».

 

AAA

 

Le problème est que ce message est mensonger et trompeur.

 

 

Allons-y,

 

Signification du mot « prochainement » :

 

Selon le Petit Larousse (grand format), ce mot veut dire « dans peu de temps ; bientôt »

 

Malheureusement, ça fait 4 ans !!!

 

Dès lors, le mot "prochainement" n'est que mensonge et la faute est caractérisée.

 

D’autre part, le message est également trompeur puisqu’il indique à la clientèle une mauvaise information.

 

En somme, ça peut vouloir dire « surtout, continuez de venir car dans peu de temps il y aura quelque chose… »

 

Pourquoi ne pas inscrire tout simplement "LOCAL A CEDER" ? Ben oui pourquoi ?

 

Parce que ça ferait mauvais genre ???

 

Autrement dit l'échec de commercialisation d'un local depuis 4 ans vous gênerait, et la valeur locative du Centre Commercial en serait affectée ?

 

Qu'il est préférable mentir quitte à user de publicité mensongère en vous disant, au fond, on ne risque pas grand chose ???

 

Un autre exemple :

 

« Ulis 2, 120 boutiques et restaurants vous accueillent »

 

Pardonnez-moi mais vers quelle heure, 120 boutiques ?

 

BBBDDD

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En effet, vous ne trouverez ici au Centre Commercial Régional Ulis 2 seulement 92 boutiques ; ce qui veut dire que « l’accroche commerciale » utilisée augmente la réalité de 30 % !!!

 

Imaginez 2 mn si tout le monde faisait pareil...

 

Il en résulte que tous les moyens ne sont pas admissibles pour attirer le chaland; on ne peut pas raconter tout et n’importe quoi ; il y a quelques règles à respecter…

 

Et puis dire la vérité est souvent mieux pour tout le monde.

 

Par conséquent, cette publicité est mensongère (il n’y a que 92 boutiques) et trompeuse parce qu’elle donne au Centre Commercial une dimension qu’il n’a pas !

 

Cela produit même le phénomène inverse puisque cela décrédibilise le Centre et ses Commerçants…

 

Unibail devrait se souvenir du haut de son CAC, qu’un client, à l’instar d’un commerçant, n’est pas forcément un imbécile... quel mépris !

 

Quand à « 120 boutiques et restaurants »; il me semble qu'on joue sur les mots…

 

Parce que tout le monde n’aime pas forcément manger sandwichs et autres hamburgers !

 

Malheureusement il n’y a pas de « vrais » restaurants à Ulis 2 ; pas de restaurants traditionnels !!!

 

Il est impossible de s’asseoir et de passer commande ; non pour cela, il faut aller dans n’importe quel autre Centre Commercial Régional, mais pas à Ulis 2.

 

Même si cela fera l’objet d’un article à venir, comment Unibail a pu oublier que les clients des restaurants traditionnels ont certainement un pouvoir d’achat supérieur aux clients (souvent étudiants) des fast-food ??? Quel piètre résonnement !

 

Ah pardon... j’oubliais que ces chaînes de restauration rapide étaient prêtes à payer les loyers les plus chers pour pouvoir s’implanter…

 

Pour détendre la Direction d'Unibail qui a beaucoup de travail, inutile de modifier en urgence les « formules commerciales » évoquées plus haut car j’ai naturellement déjà fait constater tout cela…

 

En dernier lieu soyez rassurés, si si...   je suis certain que la répression des fraudes saura retrouver le chemin du Centre Commercial Ulis 2; ils étaient déjà venus en 2008... 

 

voir ci-dessous.

 

Nico

CCC

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article